«  8 mars, fête des femmes, à la salle …. avec  DJ Mourad ! couscous, musique, ambiance garantie ! » Voit-on fleurir quelques semaines avant le 8 mars sur les murs de Constantine.

Pour la plupart des femmes, c’est un jour important, qui est chômé l’après midi, et où l’on peut aller danser au son des DJ dans les salles de fêtes réservées pour l’occasion. En dehors des mariages les occasions de se divertir sont rares, c’est donc une fête à ne pas rater ! Il y a aussi des concerts de musique traditionnelle constantinoise, divers activités par les associations (défilé de mode par exemple), on y va entre collègues ou entre amies, ce jour là, c’est permis!

Une autre algérienne me donnait une version pessimiste : "au mieux l’homme va chercher un poulet rôti pour que sa femme se fatigue un peu moins, mais c’est de l’hypocrisie. Dans les chansons, la littérature, ils parlent de la femme chérie, la princesse etc, mais je dis toujours : ils ont tout mis dans la théorie, il ne reste plus rien pour la pratique ! "

A la formation des éducatrices dont je m’occupe, pour motiver les femmes à venir en formation malgré la symbolique du jour, nous offrons le repas traditionnel et avons invité un animateur de radio pour les enfants, qui nous apprendra sa méthode pour faire danser et organiser les spectacles de fin d’année. Mettre un homme au milieu de femmes ce jour là, pour une telle activité ? est-ce bien raisonnable ?...

Il y a eu quelques rires gênés, mais l’ambiance était au rendez-vous, et les cadeaux aussi ! "Pour que tu ne m'oubies pas quand tu seras en France"...